Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Corruption

"Qui d'entre les Français peut se flatter d'avoir échappé à la corruption entretenue par le système politique moderne ? Les institutions sont les premières responsables, la cause du mal ? Sans doute. C'est d'un grand intérêt pour les historiens futurs qui voudront comprendre notre siècle. Mais, pour les politique, qui doit rester en contact avec la réalité présente, il importe plus de reconnaître que les hommes sont bels et bien corrompus, que le péché qui fut d'abord celui des institutions est devenu celui de tous les Français et que l'opposition : pays légal, pays réel, n'a plus de contenu parce que le second de ces termes n'existe plus. Pour redresser le pays, un changement d'institutions ne saurait plus suffire : car les hommes mauvais corrompraient la bonne institution restaurée. Sans doute, une réforme spirituelle et morale n'a-t-elle de chances de durer que si elle est confirmée par une réforme de régime politique. Mais, aujourd'hui, si difficile soit-elle, c'est, croyons-nous, la réforme morale qui doit passer la première, aussi bien dans l'ordre des moyens que dans celui des fins".

M. MOURRE

Les commentaires sont fermés.